EN CHAQUE ÊTRE -Parme Ceriset


En chaque être danse ce mélange ardent de souffrance et de joie,
et tout cela se lit dans les regards,
leur flamme ne ment pas.
Dans la douceur de l’aube,
la lumière panse les plaies
des vagabonds de la vie.
Parfois, l’humilité nous envahit
devant les rêves d’humanité,
devant l’immensité de la tâche à accomplir.
Mais au plus profond de la nuit
nous allumons un feu,
unissons nos mains, nos bouches,
nos sourires et nos poèmes
pour les jeter à la face livide du néant,
et esquisser à coups de pinceau
l’espoir, notre emblème.

« DOUCEUR DE L’AUBE. » (2014)Peinture par Catherine Faucon
Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s