Françoise Salat Dufal -Les aventures statiques de Salade de Fruits

Les aventures statiques de Salade de Fruits Petit préambule, je sais vous ne diriez pas ça, vous ne feriez pas ça… Vous ne raconteriez pas ça… Sachez que je pourrais raconter pire et peut-être le ferais-je un jour, tellement j’aime écrire. Je le dois au Covid, à quelque chose malheur est bon. Sauf si on est morts, bien évidemment… Je ne suis pas pressée… Ce mardi matin, je traine en chemise de nuit, un peu perturbée par la réunion du Conseil de ce soir, où je n’ai pas envie d’aller. Où j’irai cependant, en décidant peut-être de la fermer. Et si je faisais une petite quiche lorraine pour le brave JC ; La pâte feuilletée se périme le 15. J’ai repéré au frigo, un petit bidon de crème fraiche daté du mois de juin. La quiche est en train de se dorer, je regarde une émission que beaucoup abhorre, que j’adore, pour la rime, et ce matin, c’est Darmanin, avec sa gueule de bambin… Je suis aux anges devant son air poupin… Le téléphone sonne, je reconnais le numéro. Les prospecteurs de chaudières. Ils ont dû savoir que l’autre jour, la nôtre faisait un bruit de chasse et que nous étions affolés, car nous avons perdus le petit livret sur papier glacé qui expliquait les voyants, en fait je l’ai rangé, mais où ? Bref, JC rajoute de l’eau, la chasse cesse, je crois qu’il y a trop d’eau, il vidange, après avoir éteint, ça ne redémarre pas, ouf si, à nouveau le bruit d’eau, il rajoute de l’eau, ça se calme et nous aussi. Objectif, retrouver le livret, perquisition du garage, de toutes les pièces, rien… Finalement sur internet, après deux heures de recherche, je trouve la notice d’entretien, en noir et blanc, pas facile à saisir, vu que les voyants chaudière, sont, soit vert ou orange, soit vert et orange. Pas de clignotants, ouf, et pas de rouge. Bref, on est sur le qui-vive. Les vieux veillent. Lorsque je reçois de tels coups de fil, en général, après leur accroche, j’appuie sur le 1 et je pose le combiné sur la desserte et ça raccroche. Pourquoi j’écoute ce matin ? Et là, je ne suis pas déçue… — Allo ! Allo ! — J’arrive, je suis en train d’arriver… — Vous arrivez d’où ? Dis-je étonnée. — De Marseille, j’arrive de Marseille… La voix est douce et jeune. — Moi, j’arrive pas, je suis chez moi ! — J’arrive, je vais venir te tuer ! — Ah bon, vous allez venir me tuer, je préviens mon mari, qu’il prenne le 12 ! Ben oui, Adeline, Mon mari était chasseur, mais c’est fini depuis des décennies, au moins deux ! — C’est quoi le 12 ? — Vous voulez me tuer, et vous ne savez pas ce qu’est le 12 ? Je rigole… — Va me chercher ton mari ! — Je peux pas, il est dehors il monte la garde, c’est un ancien combattant ! Merde, il va deviner que l’Ancien Combattant est branlant, que d’une chiquenaude, il sera à terre… L’autre chuchote : — Je vais venir t’enculer, on va te défoncer ! — Je vous attends, j’espère que vous êtes à plusieurs… — On va te piéger comme une souris ! — Un conseil, prenez un gros piège. Il dit un mot que je ne saisis pas… (Je viens de l’entendre à la télé et de comprendre). Je lui demande : — ça veut dire quoi … ? Il ne répète pas. Il continue ses menaces à voix basse, toujours les mêmes… Lesquelles me laissent de marbre et me font marrer même. Je tente de lui faire peur : — Mon voisin est gendarme et haut gradé… — Va le chercher ! J’entends des voix, au loin, un responsable (?) et des bourdonnements, j’imagine un open space, alors je lui déclare : — Vous êtes jeune, votre travail ne vous plait pas, vous êtes mal payé, vous dites n’importe quoi, car vous vous ennuyez… Je ne peux pas m’empêcher de rire. Aux éclats ! Avant de me raccrocher au nez, détruisant ainsi mon rêve de gagner une chaudière neuve subventionnée par l’État, le jeunot termine… — Fille de pute ! En plus, il connaissait ma garce de mère ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s