Pat Ryckewaert :  » À un ami « 

Déploie l’infinie douceur
l’élan de vie, la parole affranchie
Frotte-ta peur à la mienne
et lâche enfin mes mains
élève-toi dans le bleu
Sois partout, et sans fin
sois la pluie, l’herbe grasse
la pourrissure et la neige
la fleur de sel, l’oiseau
tous les courants de l’air
sous les écailles humaines
l’effort et le pardon
Sois partout, derrière les yeux
tous les matins fragiles
l’embrasement et la nuit
mon ange.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s