Regarde mon amour – Anne Perrin

Regarde mon amour
ce sont eux les nuages
cette menace sur la ville
cette sombre étendue
de cris d’ofraies
de chouettes à un oeil
de corbeaux noirs
qui croassent
hululent
pépient
viens mon amour
quittons ces lieux de désolation
faisons la route plus large
loin des assemblées de hurleurs
tant leur petite haine
ressemble à un mauvais film
sans un regard
pour ces sinistres
ces camouflés
ces empêcheurs du vivre
laissons leurs ardeurs du semblant
oeuvrer dans des messes basses
notre amour sincère
n’a que faire
de leurs alliances
ils sont petits
nous nous aimons.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s