Message d’amour – Gina de Vastey Fils-Aime


S’il venait que de mon paisible sommeil,
Par inadvertance, je ne me réveille,
Que de mon amour jamais tu ne doutes,
Que mon départ ne te laisse dans la déroute.
Lorsque de mémoire en ta pensée je vis,
Pour moi chanteront les oiseaux du paradis.
Si pour toi, un papillon, par hasard fait la ronde,
Ce sera ma présence près de toi en ce monde.
Le temps a creusé mon lit dans ta peau
A travers toi tout me semble beau
Nos oripeaux ont allure de manteaux
Et notre chaumière celle d’un château.
A ton adresse loge ma tendresse
T’aimer est ma plus grande richesse.
Si demain l’inadvertance prend place,
Les papillons, toujours, te suivront à la trace.
Et, l’amour qu’en moi je te porte,
Du lieu où je serai peu importe,
A tes désirs il ouvrira toutes les portes,
Sans jamais que le vent l’emporte.

Photo de Debadutta


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s