Laetitia Extrémet -Dans un vaisseau de verre…

Dans un vaisseau de verre
j’ai enfermé ma houle pour qu’elle cesse de tanguer,
lasse de ce roulis qui tournait à ma tête
j’ai voulu aller me jeter à la mer
mais elle m’a recrachée
comme on crache un pépin
comme on vomit un chardon ;
le vent soufflait violent, j’étais en cale sèche,
ici le vent salé n’a que faire de ceux qui errent
je voulais de mes chardons bleutés fleurir le désert
mais le vent n’a que faire des hères éphémères,
des chardons bleus de nos prisons d’hiver ;
dans un vaisseau de verre
j’ai enfermé mes ronces pour qu’elles soient consolées
j’ai tenté la bouteille pour noyer cette glaire
pour avoir la nausée qu’on vomit à la mer ;
mais je ne sais plus de nous deux qui tanguait,
toi, moi, ou bien la mer ou la bouteille
que l’on jette à la mer ;
dans les gerbes obscures le flux et le ressac
l’âme et l’écume en vrac
j’expiais mon amertume,
une vague à dégorger,
la mer au fond du ventre.

« Aquapoèmes » aux Editions le Chat polaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s