Brigitte Parraud -Ouvrir un vieux flacon de parfum

Ouvrir un vieux flacon de parfum
où il ne reste presque rien,
et recevoir une bouffée du passé
cligner des yeux sous le coup,
vaciller presque,
et repenser aux images évoquées,
au film en noir et blanc
qui vient de se rembobiner…
avant de repartir respirer
encore une larme d’ivresse,
et puis refermer le flacon
soigneusement
jusqu’à une prochaine fois
dans un an ou dans cent ans
quand le besoin de retrouver
cette exhalaison
se fera impérieux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s