Mokhtar El Amraoui -L’épi du voyage



Une fourmi peut te faire sortir du labyrinthe
Un duvet peut te montrer
le chemin secret des oiseaux
et leurs chants d’étoiles
Un grain de sable sait
de sa mémoire de miroir
te rappeler à l’immensité
du rire du désert
L’embrun vient toujours
aux noces des vagues
quand l’archet lunaire remue l’épi du voyage
quand le chien aboie de fleurs
d’avoir retrouvé la main chaude de son ami !

in « Dans le tumulte du labyrinthe »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s