Coups de gueule – L’actu de Pierre Thevenin

Législatives en Allemagne : l’AfD ( Alternative für Deutschland ), d’inspiration néonazie, a encore des représentants au Bundestag mais ne progresse pas dans l‘ensemble du pays. Elle est même en léger recul. Bémol quand même : c’est surtout dans l’ex-RDA ( Saxe et Brandebourg ) qu’elle a obtenu, comme d’habitude, un score flatteur.

Dimanche 25 septembre : émission de FRANCE 5 « Sur le front » : thème : une guerre de l’eau en France est-elle inéluctable ? D’aucuns ont trouvé le dernier été «pourri ». Et pourtant, nous manquons d’eau. Une solution est envisagée mais, pour l’instant, elle est illégale en Europe : recueillir et purifier le liquide de nos machines à laver et même de nos chiottes. Une pratique déjà existante dans d’autres pays comme la Namibie ( depuis 50 ans ). L’eau ainsi recyclée se boit apparemment sans difficultés, à condition de ne pas penser à sa provenance. Dans certaines régions, on fore tant et plus et illégalement quant à la profondeur, dans les nappes phréatiques. Une pratique très utile, paraît-il, pour la culture intensive du maïs. Un cultivateur interrogé botte en touche et dit ignorer ce que deviennent ses céréales mais n’exclut pas leur exportation. Il n’y a pas que chez nous que l’on vide en partie ( mais c’est déjà trop ) les nappes. En Andalousie, on a besoin de cette eau souterraine pour faire pousser les oliviers. Pensons-y lorsque nous consommons de l’huile. Dans un paysage désolé où furent tournés les westerns de Sergio Leone, où trouver du « carburant » sinon en profondeur ?

Revenons chez nous : les incendies de forêt qui ont, encore une fois, ravagé le midi se sont propagés plus vite à cause de l’état de sécheresse des arbres. Et en Vendée, les maisons se fissurent en raison de la même sécheresse. Une scientifique répondant au prénom d’Emma déclare que l’on n’a pas jusqu’en 2050 mais guère plus de 5 ans pour réagir. Heureusement, avec Jadot candidat, nous sommes pour ainsi dire sauvés.

René Dumont

On se souvient du tout premier écolo, candidat en 74 : René Dumont ( même pas 1 % des suffrages ) que l’on n’a pas pris au sérieux lorsqu’il a bu, en direct à la télé, un verre d’eau. Moi-même, j’avoue que je n’ai pas compris à ce moment-là. Ce n’était pas encore dans l’air du temps. Les précurseurs sont toujours raillés et on se rend compte ( trop tard ) de leur clairvoyance.

Méluche a été reçu en tant que pourfendeur du « système » . Sinon, le « politologue » de comptoir invite plutôt des extrémistes de droite. Il paraît que les émissions plaisent à Brigitte Zeus. Rien d’étonnant.

Jusqu’où va-t-on descendre ( il ne s’agit plus des nappes phréatiques ) ? On est déjà plus bas que le caniveau avec Hanouna, représenté en couverture de Télérama et objet d’un dossier à l’intérieur du magazine. Figurez-vous que le pitoyable amuseur public, non seulement reçoit des politiques ( y compris Méluche que je n’attendais pas dans cette fange démagogique ) mais publie un bouquin, écrit par l’homme à l’écharpe rouge, j‘ai nommé Christophe Barbier.

Un enseignant-chercheur, Stéphane Ancel, qui s’est penché sur la question et prépare un essai, a une tout autre vision : »inviter n’importe qui, débattre de n’importe quoi … Ses émissions sont le reflet d’un appauvrissement généralisé du débat démocratique, comme si on n’avait besoin d’aucune connaissance pour comprendre les enjeux de société ». Certes, mais Hanouna fait de gros scores. Alors…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s