Françoise Salat Dufal – » La malédiction du petit pois « – feuilleton 3 et 4

Souvent les retours de courses hebdomadaires se concluent par :
⸺ Si t’es pas contente, t’as qu’à te les faire, TOI-MÊME, TES COMMISSIONS…
Ce à quoi, invariablement je rétorque :
⸺ Je m’en fous, je me les ferai porter… Ils livrent à Casino… ou à Carrefour…
Son sang auvergnat et économe, aussitôt, se refroidit.
Bientôt JC repartira à l’aventure dans les rayons d’Aldi, à une heure peu affluente, masqué comme Zorro chirurgien… Après avoir désinfecté la barre du chariot sur lequel il s’appuie, car il marche péniblement… Ben non, j’ai pas pitié… À ma décharge, je ne conduis pas, j’ai le permis, je ne le regarde jamais, car si la photo me fait bien penser à quelqu’un, je me demande bien à qui ?
Depuis le premier confinement, je ne commissionne plus. Angela, pendant plusieurs mois, s’y est collée, souvenez-vous il fallait laisser des heures, les provisions pour décovidation, dans le garage ou ailleurs ; non pas la barbaque ni les glaces… La première fois, j’avais commandé des potages de légumes veloutés, surtout pas moulinés. Résultat, beaucoup de moulinés…
⸺ Angela, pourquoi tu m’as pris des moulinés ?
⸺ Y avait pas velouté !
⸺ Et ça, c’est quoi… Lui dis-je en en brandissant un lot de veloutés…
On appellera ça le syndrome JC.
Angela toujours, nous fait les emplettes, non vendues à Aldi.
Donc, en ce qui me concerne, désormais, l’envie d’aller dans un magasin ou boutique, s’est envolée. Je ne fréquente plus la ville lointaine de 4 km. Bref, je ne vais plus nulle part, depuis le 17 mars 2020 à 14 heures ; sauf la semaine dernière où j’ai dû aller, à mon corps défendant, aux fraises chez la Belle dentiste… Sensation INOUBLIABLE ! Et rare, j’espère… Mais oui, ça va hyper bien, ma dent, ma gencive, mon appareil, je vous remercie, je mange facilement des pommes, certes pas croquées comme à la télé, plutôt réduites en compote, et aussi de la purée, et des potages avec deux biscottes trempées… Et parfois une petite semoule au lait…
Parlons d’autre chose…
Et si on revenait à mes petits pois ?

Toujours à son retour de la civilisation, fiévreusement j’interroge JC, il me répond immanquablement le fatidique : « non y a pas de petits pois ». J’en suis à caresser des soupçons à son sujet…Une personne, cool, serviable, me propose depuis des jours de faire mes provisions avec les siennes. Donc là, en détresse sans petits Pisum sativum, extra-fins en boîtes, j’accepte. Je lui demande son Rib pour la rembourser. Les premières commissions, la semaine dernière. Je lui texte ma courte liste. Ail, oignons, nombre de potages, par lot de deux de 300 ml, des veloutés, pas des moulinés, pas de la marque Carrefour… Qui sortent un peu de l’ordinaire, si possible, genre avec du Boursin, du Kiri, ou autres ingrédients… Oui, je sais, ils sont salés, sauf que sur Arte, l’autre jour un chercheur, m’a accusée de ne pas assez saler ; impardonnable, avec mon patronyme, dérivé peut-être de salaisons. Ou bien qui aime raconter des blagues salaces… On va éviter ça, pas vrai ? Bien entendu, sans oublier, des PETITS POIS, par lot de trois, en boites de 200 grammes… Ma mandataire, lorsqu’elle me rapporte, mes commissions, au portail, m’explique :⸺ Françoise, j’ai tout, sauf vos POIS ET CAROTTES, il n’y avait que des POIS !Ça commence bien ! Quand ai-je demandé des pois et carottes ? Depuis quand je veux des pois et carottes ? JC aurait déjà ramassé une bonne remarque bien cinglante… Je me tais… Avec mes remerciements, Je précise quand même :⸺ Cécile, je voulais des pois pour mettre dans mon taboulé… pas des pois-carottes.On éclate de rire de conserve… Il faut rire tous les jours… Le rire est médecin. Les USA, par le passé, ont réalisé des études, on guérit mieux, si l’on rit… Même, si c’est juste physique, en se forçant. Il faudrait le rappeler à nos experts scientifiques… Lesquels ne me plombent plus le moral, puisque je ne les écoute plus du tout ; les Chinois n’ont pas fait d’étude sur le rire… Sans blague ? In petto, je me marre… Souvent, politiquement incorrecte en secret… Ma commissionnaire me rassure, elle doit aller à Inter, elle me portera mes pois. Chouette, enfin, le bout du tunnel…

à suivre….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s