Françoise Salat Dufal –  » La malédiction du petit pois « 

Françoise Salat Dufal en plus d’etre une  » plume  » drôle et talentueuse qui maitrise avec une aisance déroutante l’art de la nouvelle nous revient après un an d’absence ! Ouf, on respire parce que franchement ses tranches de vie drôles, goûteuses, franches nous manquaient durement ! Un peu d’humour dans un monde qui en manque tellement ! La revoila donc, avec une mini-série de textes intitulée  » La malédiction du petit pois « …De bons moments de lecture en perspective car en plus d’etre drôle et délicieuse Françoise écrit admirablement bien. Re bienvenue à toi ma Françoise et encore merci de vous offrir ces moments de vie !

Les jeudis sur le blog !

La malédiction du petit pois – Feuilleton -1 et 2


(Je ne sais pas faire bref).
D’abord, une rapide recette de mon brave taboulé…
Je sais, vous ne m’avez rien demandé… Est-ce une raison ?
Le matin, deux-trois heures avant le repas, vous cherchez un récipient propre de préférence, dedans égrenez 100 gr de couscous moyen, ensuite vous capturez et y coupez en rondelles un ou deux gros cornichons glissants genre aigre doux, ensuite 28 grammes de raisins secs, du basilic, ou de la menthe, (ou rien), 17 grammes d’huile d’olive, 31 grammes de citron jaune ou vert pré-pressé, plus économique, une échalote ou une gousse d’ail, et enfin une mignonne boite de petits pois extra-fins 200 gr, que vous jetez sur les précédents avec le jus, attention pas à côté du saladier de verre…
Même en automne comme en ce moment, c’est bon !
Même sans tomate, c’est bon ; mais pas SANS petits pois ;
Précision : tomates épluchées, mises au dernier moment pour qu’elles gardent leur saveur… euh au cas où elles en possèdent…

Or, je suis en manque de petits pois…
Depuis des mois. JC n’en rapporte pas d’Aldi ; en rupture parait-il ? Je ne veux que ces petites boites, de proportion impeccable… En revanche, j’ai du maïs à revendre… Angela, en nous confiant, ma descendance du 13 juillet jusqu’au 18, nous a munis des provisions de bouche, (ça ne mange pas n’importe quoi, ces petits être fragiles et fatigants), entre autres 9 petites boites de ces perles jaunes et croquantes ; JC en achète au moins une fois sur deux et pas qu’un peu, il ne se rappelle plus que nous en avons déjà trop. On peut subir un siège facilement à condition d’apprécier ces grains d’or.
Par contre, point de tendres extra-fins grains verts… dans ma resserre…

Je ne fais pas trop confiance à JC, il n’a pas ce côté chercheur, fouineur, même quand il fouille dans nos frigo et placards. Et je ne mentionne ni les armoires, ni la réserve (« dépense » mot chez Laura Ingalls). Il ne jette jamais un œil, sur mes écrits qui trainent, de fait partout… D’ailleurs, ça m’énerve aussi ! JC n’est pas curieux…Que je vous raconte, l’autre mardi, JC se rend à Aldi, sur la PUB, des fruits secs « bon et bio » s’il vous plait, figues, pruneaux et abricots, en solde, euh en réclame, euh en promo… La frayeur devant la gueule des abricots, quand je comprends que ce ne sont pas des pruneaux… Car, toujours, j’aide JC à ranger les courses, parfois, euh souvent, euh tout le temps, c´est règlement de compte à OK CORAL… Mais je suis chanceuse, JC n’a pas les moyens mémoriels de la rancune tenace pour de tels détails… De plus, il est un fervent adepte du jardinage intensif pour se vider la tête… Actuellement c’est bénéfique…

-T’as vu, JC, les abricots sont comme du charbon ?

-Euh, j’ai pas fait attention, ils se sont peut-être trompés…

Je récupère la pub, déjà dans la poubelle papiers, et bien non, les abricots scrutés sont bien noirs sur les photos. Abricots Turcs. Vous m’en direz tant… Suspicion ! Vais-je oser les manger ? Non, merci, pas de leçons, comme quoi, il y aurait des abricots français…

à suivre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s