Jacqueline Fischer

Publié par

Le gris se met partout quand l’or ferait du bien, la main se tend qu’on ne prend plus, se recule alors, en antenne d’escargot qui cherche un chemin . Ici, là. non et même pas ailleurs
Arrive le désespoir sans nom, sans couleur, sans saveur cette bête immonde qui est en moi qui dort qu’un rien réveille et qu’un rayon de soleil chasse.
Un mot gentil , inattendu.
D’où vient que pleure en moi une vieille petite fille jamais consolée ?
(in le journal ajourné)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s