Elisa Ka

Je suis entrée dans le marécage de ses yeux
et mon poing s’est refermé sur la lumière du jour
J’ai creusé mon chemin dans le souffle du vent
mais la brise affleurante est devenue tempête
quand les nuages lactés ont viré au noir
Ne voulant plus marcher à l’aveugle,
je pris la décision de gravir un à un
les degrés de l’échelle du Fini
Je n’avais fait que me rapprocher de la case départ,
cette lucarne ouverte sur les béances du monde
et le tumulte chaotique de ses tours de babel
Je compris alors qu’il me faudrait redescendre
les marches de cette échelle à tutoyer les cieux
pour atteindre mon propre lieu d’in-Fini..
BaBeL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s