le mercredi des enfants : dimanche on fete les papas !

Publié par

Pour ce mercredi sous la chaleur de juin, je vous propose des comptines et poèmes, des jeux et histoires drôles, et des cartes de fete des pères à imprimer et colorier pou vos papas ! Alors amusez vous bien et profitez !

Comptines et poèmes pour papa

Petit papa
c’est aujourd’hui ta fête
Maman l’a dit quand tu n’étais pas là
Voici des fleurs pour couronner ta tête
Et un bouquet pour mettre sur ton cœur
Petit papa, petit papa

La fête des pères

En mai, j’avais appris quelques vers,
Récités peut-être de travers,
Pour dire « bonne fête » à maman,
Pour toi, aujourd’hui, j’en fais autant.
Espérant que cela va te plaire
Que je pense à la fête des pères,
Je récite ces mots, sans les lire,
Alors, j’attends ton plus beau sourire
Si tu es fier de moi, mon papa,
Puis serre-moi, très fort, dans tes bras.

Jean Glauzy

Bonne fête papa !
Oh oui tu es un père extraordinaire
Non je ne veux pas te changer
Non ! Personne ne t’échangerait
Et te vendrais pour un autre

Fais ce que tu as toujours bien fait
Etre un père si fantastique
T’inquiète pas tu n’as pas besoin de changer
Etre comme tu es cela suffit

Papa je suis heureux en ce jour
Aujourd’hui j’ai trois mots à te dire
Papa tu sais quel jour on est ?
Aujourd’hui c’est ton jour de fête alors « bonne fête papa »

Mon père m’a donné un mari
Mon Dieu, quel homme quel petit homme
Mon père m’a donné un mari
Mon Dieu quel homme qu’il est petit !
D’une feuille on fit son habit
Mon Dieu, quel homme, quel petit homme
D’une feuille on fit son habit
Mon Dieu quel homme, qu’il est petit.
Je l’ai perdu dans mon grand lit
Mon Dieu quel homme quel petit homme
Je l’ai perdu dans mon grand lit
Mon Dieu quel homme qu’il est petit !
J’pris une chandelle et le cherchis
Mon Dieu quel homme quel petit homme
J’pris une chandelle et le cherchis
Mon Dieu quel homme qu’il est petit !
A la paillasse le feu a pris
Mon Dieu quel homme quel petit homme
A la paillasse le feu a pris
Mon Dieu quel homme qu’il est petit !
Je trouvai mon mari rôti
Mon Dieu quel homme, quel petit homme
Je trouvai mon mari rôti
Mon Dieu quel homme qu’il est petit !
Sur une assiette je le mis
Mon Dieu quel homme, quel petit homme
Sur une assiette je le mis
Mon Dieu quel homme qu’il est petit !
Le chat l’a pris pour une souris
Mon Dieu quel homme quel petit homme
Le chat l’a pris pour une souris
Mon Dieu quel homme qu’il est petit !
Au chat, au chat, c’est mon mari
Mon Dieu quel homme, quel petit homme
Au chat, au chat, c’est mon mari
Mon Dieu quel homme qu’il est petit
Fillette qui prenez un mari
Mon Dieu quel homme quel petit homme
Fillette qui prenez un mari
Mon Dieu quel homme qu’il est petit
Ne le prenez pas si petit
Mon Dieu quel homme quel petit homme
Ne le prenez pas si petit
Mon Dieu quel homme qu’il est petit !

LA P’TITE ENIGME

Un bateau avec 15 personnes à son bord va couler d’ici vingt minutes. Il n’y a qu’un canot de sauvetage qui ne peut contenir que 5 personnes à la fois. L’eau est infestée de requins et l’île est à neuf minutes aller-retour. Combien de personnes vont être sauvées ?

Allez mes loulous, on cherche, on trouve sinon langue au chat pas de page.

HISTOIRES DROLES

En plein hiver, une institutrice de maternelle aide les enfants à s’habiller pour aller en récréation. Un des enfants a besoin d’aide pour enfiler ses bottes. Après avoir poussé, tiré, re-poussé et re-tiré dans tous les sens, les bottes sont enfin chaussées. Le gamin dit alors :

-Elles sont à l’envers, maîtresse.
Constatant l’inversion des pieds, l’instit les enlève difficilement, galère autant pour les remettre et parvient à les enfiler. L’enfant lui dit cette fois :

-C’est pas mes bottes.
L’instit se mord les lèvres pour garder son calme et lui répond :

-Pourquoi tu ne l’as pas dit avant ?
Le gosse, conscient d’avoir contrarié sa maîtresse, ne répond pas. Il la laisse enlever à nouveau les bottes avant de lui préciser :

-C’est pas mes bottes, c’est celles de mon frère, mais maman a dit que je dois les mettre.
L’instit a envie de pleurer. Elle respire un grand coup et entreprend de remettre les bottes, avec autant de difficultés. L’opération est réussie et la maîtresse est fière d’elle. Pour aller jusqu’au bout, elle lui fait enfiler son manteau, lui met son écharpe et lui demande :

-Où sont tes gants ?

-Pour ne pas les perdre, je les ai mis dans mes bottes.

Deux élèves discutent en sortant de l’école :
– J’ai rendu une feuille blanche au contrôle…
– Zut, moi aussi ! La maitresse va croire qu’on a copié !

La maman de Toto lui demande :
– Toto, pourquoi tu as mis une araignée dans le lit de ta sœur ?
Toto lui répond :
– Parce que j’ai pas trouvé de souris !

La mère de Toto cherche sa passoire partout dans la maison : dans le garage, dans la cuisine, dans le salon… Enfin elle finit par demander à Toto :
– Toto, tu n’aurais pas vu ma passoire ?
– Si, maman, je l’ai jetée. Elle était pleine de trous !

Une fille dit à sa copine :
– Quand je serai grande, je me marierai avec un archéologue.
– Ah bon ? Pourquoi ?
– Parce que plus je vieillirai, plus il m’aimera !

La maîtresse de Toto lui demande :
– Quel est le passé simple de « Je bâille » ?
– Je bâillai.
– Et le futur ?
– Heu… Je dors ?

Un monsieur se promène dans une galerie d’art :
– Oh, cette peinture est magnifique !
– C’est un Picasso, monsieur, lui répond le galeriste.
– Celle-là n’est pas mal non plus !
– C’est un Van Gogh, monsieur.
– Oh, la, la. Par contre, celle-ci est très très moche !
– Ah, ça, c’est un miroir, monsieur…

Une souris aimerait bien sortir de son trou mais elle se méfie du chat. Comme elle a l’ouïe fine, elle écoute attentivement et perçoit un léger bruit de pattes sur le parquet. Puis elle entend des aboiements.
– Ouf, se dit-elle, ce n’est que le chien, la voie est libre.
La souris sort à ce moment-là et le chat la chope entre ses griffes :
– Tu vois à quoi ça sert d apprendre une langue étrangère ?

La mère de Toto lui demande :
– Et bien, Toto, pourquoi tu pleures ?
– C’est parce que Papa s’est coincé les doigts dans la porte.
– Et c’est pour ça que tu pleures ?
– Non, c’est parce que j’ai rigolé…

Des cartes à imprimer pour les papas

Réponse de l’énigme :

13 personnes seront sauvées.

1er aller : 5 personnes sur l’île.
1er retour : -1 personne qui doit retourner au bateau.
Il reste 11 minutes.
2ème aller : encore 5 personnes.
2ème retour (18 minutes) : -1 personne qui doit retourner au bateau.
Il reste 2 minutes et le canot est prêt à repartir.
3ème aller : encore 5 personnes.

5 – 1 + 5 – 1 + 5 = 13

La fête de mon père

Quand le roitelet chantera sur le cyprès

Quand les roses écloront en bouquets.

Quand la blanche colombe
Se posera sur l’onde blonde,
Tu sauras que c’est pour toi.

Quand le coquelicot et le bleuet

Rivaliseront dans les champs de mai

Quand les cerises, jolis pendants d’oreille

Se cueilleront au grand soleil
Tu sauras que c’est pour toi.

Quand le jour dominera la nuit

Quand les jardins offriront mille fruits

Quand les vergers frémiront au vent

Quand les ruisseaux iront chantant

Tu sauras que c’est pour toi.

Pour toi papa,

Pour ta fête aujourd’hui
Mon petit papa chéri !

Carmen Montet

Bon mercredi à tous les loulous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s