Almanach Vermot 1940 : Anecdote florale – La rose changeante

Publié par

Les Siamois, les Chinois et surtout les Japonais sont d’une habileté prodigieuse dans la culture des fleurs : ils réussissent aussi bien dans le beau que dans l’étrange. On peut en avoir la preuve dans les arbres nains et dans les chrysanthèmes.

Les procédés qu’ils emploient sont restés jusqu’à ce jour assez mystérieux ; toutefois sur un grand nombres de points, nos horticulteurs d’Europe  parviennent à égaler  ou même à dépasser leurs émules.

Les Japonais viennent d’essayer dans un troisième genre, et avec un succès qui surpasse de beaucoup les précédents. Cette dernière création, qui sera à la mode sans doute d’ici peu de temps en Europe est une merveille : Il s’agit de la  » rose changeante  » .

La couleur de cette rose est blanche à l’ombre et rouge au soleil. Quand vient la nuit ou qu’on la transporte dans une pièce peu éclairée, cette rose devient d’une blancheur de cire. Les pétales prennent d’abord une teinte bleuâtre qui se transforme rapidement en un rose pâle, qui lui-même se change en une blancheur de lys. Transportée en plein soleil, la rose prend rapidement la teinte rouge écarlate des pivoines.

Si cela est vrai, cela doit être charmant et bien fait pour nous plaire, puisque dans cette miraculeuse évolution apparaissent les couleurs tricolores !

Article – samedi 27 février 1940

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s