Enlèvement – Catherine Boissaye


Pulsion
Sur l’heure
Pulsation
Du cœur
Un cri de terreur
Dans la nuit blanche
Mouvement de frayeur
Le cœur qui flanche
Là-bas s’ouvre l’Etoile
Libérant l’aigle d’or
L’oiseau sur la mer opale
S’élance, grand condor
Aux griffes acérées
Son regard tourné vers la terre
Les ailes déployées
Il vole ouvrant ses serres
Les hommes terrifiés
Courent se mettre à l’abri
Un enfant abandonné
Tourne en rond et crie
L’air s’emplit
De mille bruits
L’enfant pleure
Ivre de peur
L’aigle d’or, d’un coup d’aile
Sur sa proie fond
Dans ses serres prend le mortel
Auquel personne ne répond
Puis s’en retourne vers l’Etoile
Qui se referme sur lui
Les hommes rassurés se voilent
Laissant l’enfant dans l’oubli

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s