Jean SAINT-VIL – Le vent se lève

Publié par

Le vent se lève et se soulève
Le vent se lève
Et se soulève
Sur une perche
Comme un immense virtuose de l’air
Qui vise à battre tous les records
Et qui n’a plus
Même la pointe de ses pieds
Sur notre planète
Le vent se lève
Et se soulève
Pour amener au bout du monde
Tous nos secrets les plus intimes
Qu’il gardera jalousement
Dans tous les plis et les replis
De ses ailes
A géométrie variable
Le vent se lève
Et se soulève
Avec ses goûts
Les plus divers
Tantôt très doux
Comme un fruit mûr
Tantôt amer
Comme l’aloès
Le vent se lève
Et soulève
A la manière d’un feu follet
Qui va dans sa besogne
Va si vite
Que le spectateur tout effaré
N’a même pas eu le temps
De le pointer du bout du doigt


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s