Un jour, un poème – Pascal Depresle

Publié par

Photographier la vie sans pouvoir respirer
Ecrire face au vide
Au bord d’un précipice
Faire un pas en avant
Puis voler
Une demi-seconde peut être
Ou deux
Mais voler
La fin importe peu
Elle n’aura pas d’image
Ne sortez pas les pleurs
Ni les téléviseurs
Je suis simple passage
Qui naïf malgré l’âge
Croit qu’il fait beau la nuit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s