Une chanson, une histoire : QUAND UN VICOMTE

Maurice Chevalier

Mireille et Jean Nohain ont écrit ensemble des centaines de chansons. C’était Mireille qui composait la musique, Jean Nohain était le parolier. Lorsqu’une musique était écrite, pour s’en faire une idée, ils la chantaient parfois avec des paroles approximatives, voire même stupides, en attendant de l’habiller définitivement d’un beau texte.

Chevalier voulant une chanson, il lui proposèrent  » Quand un vicomte  » en lui disant que ce n’était pas encore une version avec les paroles définitives. En l’entendant ainsi, Maurice Chevalier emballé a dit « Je la prends telle quelle ». Il avait senti que ça allait marcher, et ce fut le cas.

Ray Ventura l’a mise également à son répertoire. Plus près de nous Georges Brassens l’a reprise.

Jean Paul Clair

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s