A PROPOS DES GENDARMES – Jean Paul Clair

Publié par

Le gendarme est un militaire mais en sa présence c’est nous qui sommes alarmés.

La seule vue du gendarme rend l’automobiliste prudent. C’est pour cette raison que l’on surnomme les ralentisseurs placés en travers de la route les «gendarmes couchés». A ma connaissance, ce sont les seuls gendarmes qui nous font sauter au plafond !

Le trait de caractère le plus marquant du gendarme est sa timidité … une timidité maladive. Dès qu’il aperçoit un automobiliste, il se cache et ne veut pas qu’on le voie. Parfois, on distingue un képi, mais voyez-vous, le képi, c’est comme l’iceberg, on n’en aperçoit souvent que le sommet, mais le vrai danger est en dessous.

Le gendarme est très enraciné en campagne et parfois il vous attend au coin du bois avec son carnet… à souches. D’autres fois, il vous tend un alcootest… pour vous permettre de souffler un peu ! Si vous avez bu, vous allez trinquer! Si vous êtes un peu givré, il va finir de vous refroidir…

L’obéissance est une autre caractéristique du gendarme et, comme disait l’un d’entre eux, « j’aurais pu prendre une initiative mais je n’en avais pas reçu l’ordre ».

Quand il va au bal, le gendarme se concentre sur la danse et finit par oublier un moment la contredanse. Mélomane, il adore vous accompagner au violon. Quand il joue au scrabble, il s’écrie « J’ai i, j’ai n ! ».

Le bon gendarme doit savoir rendre compte comme celui à qui la base demandait par radio de préciser sa position et les conditions atmosphériques et qui répondit: « Nous sommes au km 21 de la nationale 112 et il y a du brouillard dans les deux sens ».

En entendant le fourgon des gendarmes, le malfaiteur, tel Ulysse, se méfie du chant des sirènes. Lorsqu’une patrouille d’une demi-douzaine d’hommes rentre à la gendarmerie après une mission, les collègues restés à la caserne les accueillent en chantant «les six cognes sont de retour».

Enfin, pour terminer, le gendarme porte des galons sur la manche que l’on appelle familièrement des sardines, et c’est pour cela que je me suis permis cette mise en boîte … pour le plaisir des mots … sans animosité

UN COUP DANS LE RETRO

L’IMAGE DE LA SEMAINE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s