Un jour un poème d’amour – Arkel : Recueil  » Mordre et Tenir « 


j’ai dansé
j’ai fait danser ma femme
elle a dansé, seule
devant moi
pour moi
elle me regardait
puissante et fière
libre dans l’espace
j’ai vu ses lèvres bouger
un je t’aime muet m’est parvenu
mon corps a bougé
un va et vient qui aurait pu faire rougir
elle a ri
balançant son corps
pour finir de me noyer
troublant mon centre
nous avons bu quelques coupes de champagne
préparant nos bouches
nous avons dansé
je n’étais plus l’ours qui marche sur les pieds
j’ai dansé
mes bras ont pris des corps féminins
j’ai senti des seins s’écrouler sur mon torse
des bassins tourner autour de mes jambes
j’ai dansé
j’ai trinqué avec un verre vide, briser des cristals mariage porte bonheur
j’ai embrassé la mariée avec la première fois du baiser, elle sentait bon la joue nouvelle, le blanc culotte et la jarretière arrachée
j’ai dansé
j’ai fait danser mon amoureuse
nous avons bu du champagne, préparant nos lèvres
nous nous sommes mariés
dans la chambre Arlequin du Manoir
et la douceur de ta peau mon amour
m’est revenue d’un coup, là en dégrafant ta robe
et tes dessous rouge sont venus saigner ma bouche
et quand à l’aube, le feu s’est retiré doucement de nous,
nous avons pu enfin dire
 » Vive les mariés ! « 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s