Jacqueline Fischer – Bien ou mal

Publié par

ll y a toujours un peu de sang au bord des feuilles
le poète se coupe quand il frôle le vrai.
Sang séché de vieux bouc à aimer
sang léger de pucelle en amour allée.
Il y a toujours un peu de sens au bord des feuilles
un sens sans connaissance qui égare ses repères
qui dessouche les touches
et attouche les sons
un sens qui sait ce que les sens lui soufflent
ce que le sans lui prend.
Il y a toujours quelque chose qui se sent
au bord des feuilles.
Bien ou mal.
(in les chants du mal d’aurore)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s