Les belles expressions de la langue française : passer à tabac

Bien, voilà une expression d’actualité compte-tenu du contexte de ces derniers mois.  » Passer à tabac  » autrement dit frapper avec force dans l’intention de faire très très mal, bref rouer de coups ! Mais d’où vient donc cette expression, et que vient faire le tabac là-dedans ( certes très nocif ) ?

Cette expression est née au cours du dernier quart du XIXe siècle, bien que son origine remonte au radical  » tabb  » qui exprime l’idée de frapper et qui apparaît dès le XIIIe siècle dans des dialectes provençaux et occitans entre autres. De même dès le XVe apparaissent plusieurs verbes possédant cette racine dont  » tabuster  » qui signifiait battre ou frapper.
C’est à partir de cette racine  » Tabb  » que l’argot a donné naissance à un  » tabas  » qui donnera le verbe  » tabasser « au début du XXe siècle. Ce  » tabas  » sera tès vite remplacé par  » tabac « , ( nom donné à l’herbe à Nicot* ), mot qui au tout début du XIXe désignera et désigne encore une  » volée de coups « .

*  » l’herbe à Nicot  » fut introduite en France en 1560 auprès de Catherine de Médicis par Jean Nicot, ambassadeur de France à Lisbonne, herbe, grâce à laquelle les fumeurs peuvent s’imbiber de nicotine.

Pour l’anecdote il existe une autre version (probablement fausse ) qui dit que Vidocq, le célèbre chef de la Sûreté de Paris, récompensait ses hommes d’un paquet de tabac, lorsque après un interrogatoire quelque peu musclé le prévenu avouait le crime dont il était accusé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s