Une chanson, une histoire : Nous n’irons plus au bois

Publié par

Durant la construction de Versailles, les prostituées s’étaient installées dans des immeubles à proximité et leur présence était signalée par des couronnes de laurier accrochées aux fenêtres. Louis XIV apprenant la chose, en précurseur de Marthe Richard fit interdire les maisons closes. On comprend pourquoi on ne peut plus aller au bois puisque les lauriers sont coupés !

Jean-Paul Clair

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s