Un jour, un poème : Jean SAINT-VIL

Photo de Jeffrey Czum

Tout le monde croit
Que le vent est muet
Parce qu’il n’a pas de langue
Mais il a son langage
Qu’on ne peut déchiffrer
Il est pire qu’une pie
Parce qu’il parle sans cesse
Le vent est bavard
Quand il vagabonde
Sous les jupes des femmes
Le vent est bavard
Dans ses calmes plats
Sur terre et sur mer
Le vent est bavard
Quand il brasse les airs
Dans ses folles colères

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s