Coups de gueule – L’actu, vue par Pierre Thevenin

Affaire Bygmalion : la défense hasardeuse de Thierry Herzog, avocat de  Sarkozy
Herzog et Sarkozy

Lu dans « Le Canard « : une boutade de Coluche que je ne connaissais pas : « Il y a deux sortes de justice : vous avez l’avocat qui connaît bien les lois et celui qui connaît bien les juges ». Herzog, le défenseur de l’alias Paul Bismuth, ne fait pas partie, semble-t-il, de la deuxième catégorie puisqu’il va très bientôt comparaître avec son mini-client devant la correctionnelle pour l’affaire des écoutes.

François Fillon "profondément atteint" : un proche sort du silence
Fillon

Fillon la joie, en mai 2004 à Yaoundé : « Je dénie absolument que les forces françaises aient participé en quoi que ce soit à des assassinats au Cameroun. Tout cela, c’est de la pure invention ». Or, dans le remarquable documentaire de l’historien Pascal Blanchard sur la décolonisation que FRANCE 2 a diffusé le mardi 6 octobre, on apprend qu’à partir de 55 et pendant plus de dix ans il y a eu, au pays actuellement dirigé par Paul Biya, plusieurs dizaines de milliers de morts. Cela a donc duré longtemps après l’indépendance, intervenue en 60. On n’en a pas parlé, ou très peu, parce qu’il y avait au même moment les « opérations de maintien de l’ordre » en Algérie. Il n’empêche, le « collaborateur » du minus aurait dû rentrer un peu plus dans l’Histoire.

Covid-19 : Trump se dit désormais « immunisé » contre la maladie - Le Point

Il paraît que les soins qu’a reçus le petit-fils de clandestin ont coûté bonbon. Et alors ? Il faut bien que l’argent public serve à quelque chose et le président n’est-il pas ( à quelques réserves près ) un contribuable comme les autres ?

LES ÂMES VICTIMES (6/20) MARTHE ROBIN... - Miracles et Mystères | Facebook

J’ignore si vous êtes assez âgés pour vous souvenir de Marthe Robin. Une paralytique stigmatisée en instance de canonisation qui, chaque vendredi, portait, aux pieds et aux mains, les marques sanglantes de la Passion du Christ et qui aurait vécu de 1930 à 1981, l’année de sa mort à 78 ans, sans rien ingurgiter, même pas une goutte d’eau ( le Saint Sacrement nourrirait-il sa femme? ) Le brave Jésus peut aller se rhabiller avec son jeûne de 40 jours dans le désert ! C’est tellement incroyable qu’un moine, le père Konrad de Meester, disparu l’année dernière, s’est penché sur son cas et en a fait un livre dont le titre ne laisse aucun doute : « La Fraude Mystique de Marthe Robin » et dont rend compte « Le Canard ». Il démonte les « miracles » un à un. On croyait qu’elle avait une intense vie intérieure alors que, selon l’iconoclaste de Meester, elle s’était contentée de pomper les écrits d’auteurs cathos. Censée être paralysée, elle écrivait elle-même ses œuvres édifiantes, avec 5 graphies différentes comme si elle les avait dictées à plusieurs personnes. Sauf que l’on trouve les mêmes fautes d’orthographe dans tous ses textes ! Il y a dix ans, un autre catho avait retrouvé dans la chambre de Marthe des chaussons blancs usés, preuve qu’elle n’était pas si impotente que ça. Et, pour ce qui de l’abstinence qu’on lui prête, le même avait trouvé des papiers scatologiquement souillés le jour de sa mort. On parle bien de chier des bulles, pourquoi pas des hosties ? Pour l’instant, le cave du Vatican ne veut toujours rien savoir. Sainte elle doit être, sainte elle sera.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s