Fables et fabulistes – Guy Le Ray ( contemporain )- Le héron et les pêcheurs

Sur ses échasses haut perché,
Marchait dans l’eau bec pointé
Un héron scrutant l’eau de son œil acéré.
Il piquait à la seconde
Poissons et grenouilles dans l’onde.
Sa réputation était devenue telle
Que tout ce qui nageait dans le marais
A son approche aussitôt disparaissait.
C’est ainsi que le héron devint efflanqué,
Tremblant sur ses pattes qui ne pouvaient le porter.
Il en fut réduit à attraper le menu fretin
Que rejetaient les pêcheurs avec dédain.
L’un d’eux, s’apercevant de son stratagème,
Lui demanda quel était son problème.
– Sans doute, dit le héron, vous ne me croirez pas,
Mais dans l’eau je ne puis faire un pas,
Car ma réputation est telle
Que poissons et batraciens ont des ailes !
– Mais, cher ami, n’en n’avez-vous pas aussi ?
Cessez de tourner en rond,
Quittez ces lieux maudits pour vous,
Allez exercer ailleurs votre talent !
– Ah, grand merci répondit le héron,
Que n’y ai-je pensé plutôt, je vous l’avoue,
Il faut croire que les difficultés
Engendrent une grande cécité !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s