Poètes des profondeurs : Nicole Milhac –

Années soixante au Val ès Fleurs
Longue soirée d’été, deux gamins assis,
Aux marches d’un atelier désaffecté.
Cette nuit, ça pleure en moi, sans cesse
« Bonjour, mon cœur » : les mots résonnent
D’un passé, où la tendresse était tabou.
Des échos ont repris vie. Cette nuit
Est la dernière d’ un trop long été
« J’ai mal de ne t’avoir pas connue, voilà vingt ans ».
Moi, voilà plus de cinquante que je me tais
Et ça brûle encore. J’ai mal à mon ami Algérien.

Longue soirée d’été, deux gamins assis,
Aux marches d’un atelier désaffecté.
Leurs mots s’étouffaient dans cette gare
De marchandise pleine de wagons à tout faire:
Venus de nulle part, allant on ne sait où.
Viande humaine, déportée importée,
Depuis quinze ans, la guerre s’éternisait.
Les appelés tremblaient d’être égorgés
Là bas , pour rien. La peur rôdait partout.
Censure forcée. La gégenne torturait toujours
Alors, j’avais mal aussi à mon ami, l’Algérien.

Longue soirée d’été, deux gamins assis,
Aux marches d’un atelier désaffecté
Tendressaient, sans jamais se toucher,
Côte à côte, dans l’ombre protectrice
Comme une main douce. Et murmuraient
Le terrorisme des généraux d’armée.
La mer, devenue une rumeur lointaine,
Refoulait la guerre jusqu’après le Sahara
Où s’essayait la Bombe, A ou H, peut-être
Des fantômes papotent près de la grande bleue
Et ça fait mal toujours de n’avoir pas le droit d’aimer

Longue soirée d’été, deux gamins assis,
Aux marches d’un atelier désaffecté
Pleuraient déjà de se quitter dans cette nuit d’oubli
La solitude s’est allongée et les amours égarées.
Mais la rumeur de guerre enfle à nouveau et les fusils
Parlent, de plus en plus tôt et de plus en plus fort.
Vous étiez tous de Gottingen. Mais la paix se tait.
Tous les miens sont-ils encore humains désormais?
Vivants et vêtus de leur seule dignité.
Et les « je t’aime » sont à nouveau tabou.
J’aurai toujours mal au Val ès fleurs, mon ami doux

 (C’était dur à écrire en vrai)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s