Le billet d’humeur de Jacques Roux : Sous influence.

Je n’aurais jamais commandé une nouvelle voiture avant-hier si j’avais su, cette semaine, que  » Mercure s’opposait à mon soleil « . J’ai eu cette information trop tard chez le dentiste. La préposée aux astres dont je lisais les déductions dans la salle d’attente sur la page étoilée d’un magazine me mettait en garde, et tous ceux de mon signe :  » Pas d’achat important « .

Par chance, si j’ose dire, les soins dentaires sont à épisodes. Et je n’ai pas fini d’attendre chez le dentiste. Je ne vais rien entreprendre ce mois, sans avoir lu chaque semaine, chez lui, la chronique de mon ciel. J’avoue, depuis cette décision, que je m’offre de belles frayeurs.

Ainsi ce jour, installé sur le siège couchette et la bouche ouverte, je me demande ce que vont subir mes gencives sachant que, maintenant pour moi, je viens de le lire :  » Mercure est en dissonance avec Saturne « . J’aurais dû prendre de l’aspirine avant de venir.

Mon épouse me trouve perturbé. Elle m’a demandé d’acheminer mardi le chat à huit heures chez le vétérinaire. Je lui ai répondu :  » Impossible, mardi à cet instant c’est l’heure de l’horoscope « . Il fallait comprendre :  » A cette heure, mardi, j’ai rendez-vous chez le dentiste « . Je n’ai même pas rectifié. Je suis immergé dans les constellations.

Par indiscrétion j’ai lu les prévisions concernant le signe astral de mon épouse. Je n’aurais pas dû le faire :  » Vénus est dans son soleil « . La conclusion me fait très mal :  » Vous n’allez pas résister au coup de foudre « . Je tremblais déjà pour moi et maintenant je tremble à cause d’elle. Ce qui me rassure, c’est qu’elle ne sait rien. Je vais lui dire qu’elle n’a pas bonne mine du tout et qu’il vaut mieux qu’elle ne sorte pas ces jours.

Chez moi je relis l’état de mon ciel. J’ai carrément déchiré la page dans la salle d’attente. Concernant mon signe le dernier mot de l’article est :  » Un souci « .

Je vais redoubler d’attention au sujet de ma femme.

Mes soins dentaires sont terminés. Je crois avoir encore un peu mal.

Je vais retourner chez le dentiste.

Par prudence.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s