Trucs et astuces de mamies : Remèdes naturels anti-Gastro

Comme chaque année, elle revient en début d’hiver et le moins que l’on puisse dire c’est que la gastro-entérite, c’est pénible et fatigant. En dehors des poudres médicamenteuses et autres sirops, voici quelques trucs et remèdes naturels tout aussi efficaces.  Notamment le charbon et l’argile sont deux remèdes naturels excellents pour soulager une gastro ( idéaux aussi pour une grippe intestinale ). L’argile verte est très efficace en cas de diarrhée tout comme les carottes et le riz ou encore une tisane de myrtilles séchées…entre autres. Le plus souvent d’origine virale, la gastro-entérite peut être lourde à supporter. Une diète  et  du repos sont conseillés pour se remettre rapidement.

L’Argile

Très efficace en cas de selles très liquide, c’est le remède à boire car l’argile a un fort pouvoir d’absorption et protège la muqueuse intestinale en formant une sorte de pansement  et normalise le transit ( elle capture aussi certains microbes et les draine ). Diluer  1 cuillerée à café d’argile verte dans un verre d’eau, laisser reposer et ne boire que l’eau trouble (laissez l’argile au fond du verre). Deux fois par jour, et arrêtez dès que les selles se normalisent (il ne faut pas en abuser).

TISANE aux baies de myrtille séchées, ou de fleurs d’aigremoine

Riches en tanins, elle  soigne tous les types de gastros : d’origine virale en hiver, ou bactérienne. Préparer une tisane (1 cuillerée à soupe pour 1 tasse d’eau, bouillie 3 minutes puis infusée 10 minutes) et boire 2 ou 3 tasses par jour. Pour varier les plaisirs, vous pouvez mettre les baies dans du thé.

Pour les gastros hivernales dues à des virus, optez pour une tisane de fleurs d’aigremoine (1 cuillerée à soupe pour 1 tasse). Cette plante est un antidiarrhéique, qui cicatrise les muqueuses et a, de plus, une action antivirale. Deux tasses par jour maxi.

LES CAROTTES ET LE RIZ pour stopper LA DIARRHÉE

Nos grands-mères avaient raison de préparer une purée de carotte dès que les enfants ou les petits-enfants étaient atteints de diarrhée ! Riches en sucre, en pectine et en mucilage, les carottes ont une fonction régulatrice sur la digestion et constituent un puissant antidiarrhéique. De plus, elles apportent des sels minéraux, ce qui permet de compenser ceux éliminés lors de chaque selle. Et elles favorisent également la cicatrisation des muqueuses. Qu’elles soient préparées en purée ou en petites tranches, les carottes sont aussi efficaces. Elles doivent simplement être bien cuites. Le riz est également un bon antidiarrhéique. Manger du riz blanc et boire l’eau de cuisson, riche en amidon (1 à 2 verres par jour). Effet garanti !

LES YAOURTS RESTAURENT LA FLORE

Dès le début de la diarrhée, faire une cure de yaourts nature : 3 par jour au moins. Les yaourts sont très riches en ferments vivants ( 1 milliard de bactéries vivantes par pot !),  ils aideront la flore intestinale à se reconstituer plus rapidement. De plus, ils contiennent 90 % d’eau (100 ml par pot), ce qui contribue aussi à l’hydratation.

LE COING 

Riche en pectine, ce fruit est excellent également pour venir à bout de la diarrhée. À consommer en compote, gelée ou en pâte de coing.

En saison, faire une décoction :
• Couper finement un coing.
• Fair bouillir 1 L d’eau avec 50 g de sucre et réduire de moitié.
• Avaler 3 à 4 cuillerées à soupe toutes les heures et tout devrait rentrer dans l’ordre.

LE GINGEMBRE 

Ideal contre les vomissements. A consommer frais en tisane.
La recette :
• Râper un petit morceau de gingembre frais.
• Mettre 1 cuillerée à café rase dans l’équivalent d’une tasse d’eau bouillante.
• Couvrir et  infuser 10 minutes.
 

LA MÉLISSE

Antispasmodique, idéal pour venir à bout des maux de ventre. En tisane.

La recette :
Mettre 1 cuillerée à soupe de feuilles de mélisse dans 1 litre d’eau.
Laisser bouillir 10 minutes.
 Sucrer, et boire régulièrement au cours de la journée.
 Si nausées, ajouter dans votre infusion 1 cuillerée à soupe de fleurs de camomille romaine.

À TABLE ON JOUE LA PRUDENCE

Les deux, voire trois premiers jours, mieux vaut éviter tout ce qui pourrait irriter votre intestin déjà malmené. Éliminez les aliments riches en fibres : pas de crudités, pas de légumes cuits (sauf nos bonnes carottes cuites !), pas de légumes secs, pas de pain complet, pas de céréales au petit déjeuner, pas de fruits crus (sauf la banane). Arrêtez aussi le lait. Lorsque votre transit s’améliorera, réintroduisez progressivement ces aliments.

Par contre, buvez tout au long de la journée par petites quantités pour éviter une déshydratation. Il faut absorber au moins 1,5 l d’eau, tisane, bouillon…, voire, idéalement, 2 L par jour, tant que vous avez des selles liquides. Bonne astuce : dans 1 litre d’eau, ajoutez 6 cuillerées à café de sucre et 1 cuillerée à café rase de sel. Cela fait office de solution de réhydratation. ( extrait article santé magazine https://www.santemagazine.fr/ )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s