Jean Saint-vil – poème

Quand le souffle est léger
Il faut le renifler
L’effleurer
Le fondre avec son souffle
Pour lui donner la force
D’un silence
Qui ressemble
Etrangement
A une cruelle absence

Dessin Jehannie Ferger

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s