Le coup de cœur musique de Pierre Thévenin – DÉCALÇONS


DÉCALÇONS 

Quatre garçons pas vraiment dans le vent puisqu’ils ne font pas de pop mais qui ont un talent fou. Deux d’entre eux vous sont sans doute connus pour leur œuvre personnelle : Joël Bosc : coups de cœur de mars 2011 et décembre 2017 ; Georges Péala : coup de cœur de septembre 2014.

Les deux autres se nomment Philippe Boischot et Jef Charles. Tous les quatrre sont chanteurs et guitaristes, maniant, également, en virtuoses, d’autres instruments, courants comme l’harmonica, la flûte pas toujours traversière et l’accordéon diatonique, ou d’autres plus exotiques : le bodhran ( une percu utilisée dans la musique irlandaise ) ou le gardon ( un instrument hongrois frappé avec un stick en bois ). Sans oublier le bâton de pluie et les cuillers tenus par Joël Bosc ( mais là, pas besoin d’explications ).

Trois albums à leur actif : 1997, 2001 et 2018. Pour ce dernier, le quatuor est devenu trio, cette garce de camarde étant passée par là en 2012, emportant on ne sait trop où Georges Péala, le jour de ses 65 ans. Voilà qui explique les retrouvailles après 17 années de silence discogrpahique. Le troisième CD est un double hommage : les trois compères reprennent d’autres œuvres du répertoire de 97 et de 2001 en y mêlant 6 chansons de Georges Péala, dont 4 figurent, interprétées par leur auteur, sur le CD que j’ai présenté en 2014.

De quel répertoire parle-t-on ? Brassens, Brel et … non, pas Ferré, mais Félix Leclerc. Un choix avec lequel je suis d’accord. Chez Ferré, il y a une dimension intello, parfois ésotérique. Je préfère, moi aussi, les ballades émouvantes et très souvent engagées du Québécois.

Les deux B + Léo ont été réunis en 1969 par le journaliste Jean-René Cristiani, cela a donné une belle photo mais pour ce qui est des propos échangés, je trouve que cela ne casse trois pattes à un canard. Un jugement qui n’engage que moi, bien entendu.

Signalons que l’album de 2001 comporte, déjà, une œuvre de Georges Péala : « Hommage à Brassens »

C’est pas marrant

De perdre ainsi

Tous ses amis .

J’ai indiqué, dans l’article que je lui ai consacré, qu’il avait quelques centaines de chansons à son actif. Est-ce que quelqu’un ( ses complices de « Décal’çons? ) en exhumera d’autres ?

Décal’çons, c’est une histoire d’amitié profonde mais sans chichis et le choix des « Copains d’abord » comme morceau caché du premier album s’imposait.

Les deux autres CD comportent également un morceau caché, emprunté à un autre répertoire :

En 2018 : « Sur l’herbe tendre », de Gainsbourg et Michel Colombier ( qui a cosigné la musique ), interprété par son auteur et Michel Simon dans le film de Jacques Poitrenaud, tourné en 68, « Ce sacré grand-père «.

En 2001 « La grande jaja » de Philippe Val, datant de l’époque, hélas révolue, où ce dernier était encore politiquement incorrect.

Dans ce dernier titre, on pense inévitablement aux Frères Jacques.

Eh oui, l’avantage de chanter à 4 (ou même à 3), c’est que l’on peut faire plusieurs voix, (c’est le cas dans la plupart des chansons), commencer à une seule voix rejointe par les autres ( « Les passantes », par exemple), constituant une mini-chorale ou se faire écho, répétant un bout de vers (« La danse la moins jolie »).

Sur le plan instrumental, difficile de ne pas tout savourer, en particulier les trilles à la guitare (« Le dernier repas » ou «Amsterdam »).

A aucun moment ils ne font de l’imitation. Il est pourtant difficile pour les hommes, même à plusieurs, de se démarquer de Brel ; c’est le même écueil pour les dames qui interprètent Barbara, tant les œuvres ont été marquées par leurs auteurs.

Soit dit en passant, je me suis rendu compte que j’avais quelques lacunes en ce qui concerne Leclerc. J’ai fait deux découvertes : « Race de monde » (qui ouvre le troisième album) et « Le

père ».

Dans le dernier CD, il manque, bien sûr, l’harmonica de Georges Péala. Mais les trois restants tiennent le tempo.

Même si, en 2014, j’ai déjà parlé du disparu, je voudrais faire, citations à l’appui, quelques remarques supplémentaires à son sujet : Un poète tour à tour tendrement anxieux

 Mon amour, même mon cri

Est moins fort que mon silence

Suis pourtant un tout petit

Quand j’ai peur de ton absence

( Elle )

, nostalgique

Aujourd’hui nous savons faire

Les mêmes choses sans ose

/Le montrer, nous sommes fiers

Nous voulons réinventer

Pourtant quand vient le soir

Traditions, contes de fée

Envahissent nos mémoires

Et l’on se met à chanter  

( L’aube incertaine )

révolté

  A la télé, dans ma radio

Quand par malheur je les allume

Vous êtes là, comme des idiots

A me promettre mieux que la lune

La lune, je l’ai, je le confesse

Cachée au creux d’mon pantalon

 … Allez donc voir dans vos cantons

Si le vin de messe saoûle toujours …

Faut que la rage vous soutienne

À nous prendre ainsi pour des cons .

( Caméléon , sur les campagnes électorales )

Celle-ci, il a dû l’emporter chez Belzébuth.

Pour terminer, je voudrais vous faire partager le texte poignant des trois chanteurs-musiciens sur la pochette du dernier CD :

« Y’a tout à l’heure sept ans de malheur mon vienx Jojo

Que t’es parti au paradis où chantent les mots

On a chanté les même vins on a chanté les mêmes filles

On a chanté les mêmes chagrins

Ensemble avec Décal’çons mais on n’ a pas chanté tes chansons

Pardonne-nous de ton vivant de n’avoir pas su faire cas de ton talent

Alors pendant qu’ tu chantes les copains d’abord

 Avec Félix, Jacques et l’grand Georges en quatuor

On chante à trois comme « Décal’çons »

Mais on chante maintenant tes chansons

C’est un petit bonheur de ne pas oublier et si ta voix manque à ce CD

D’écouter tes musiques, tes mots et de lire tes paroles

Est un très grand plaisir

Tes copains de là-haut ne seront pas jaloux

Les leurs sont bien connues, on les trouve partout ».

Et si l’Malin aime tant soit peu l’harmonica …

Vous pouvez vous procurer le troisième album :

en téléphonant à Joël Bosc au 02 99 90 13 66  ou : 07 86 34 68 70

ou encore en allant sur http://www.piege-a-sons.org/

Actuellement, ils n’ont plus d’exemplaires des deux premiers mais ils envisagent d’en refaire. Je vous tiendrai au courant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s