Poètes des profondeurs : Isa Cerbée – INSATIABLE



Il ne faudrait pas.
Mon corps en éveil.
Insatiable.
Il ne faudrait pas.
Me donner.
Au premier venu.
Tant pis.
Le premier venu
Ne s’en plaindra
Pas.

J’avance telle une louve
Affamée.
Et chaque homme
Depuis toi,
Depuis lui,
Depuis vous
Me fait envie.

J’avance
Avide
La bouche gourmande.
Chaque sens en alerte.
Le corps en fusion.
Effusion.

Insatiable.

Il ne fallait pas
Effleurer mes mains.
Réveiller le feu.
Ranimer ma peau.

Il ne fallait pas
Toucher habilement
Le bout de mes doigts.
Ebrécher mon cœur
D’un troublant émoi.
Me faire frissonner
Jusqu’au bas des reins.

Il aurait fallu laisser
Le volcan
Dans son sommeil lourd.
Et ne pas souffler sur
La petite braise.

Mon corps somnambule
Ne demandait rien.
Marchait en dormant
Du soir au matin.
Fantôme tranquille
Au cœur orphelin.

Avant vos mains.

Le désir m’étreint
A devenir folle
Et vos mains m’affolent.
Il ne fallait pas
Toucher habilement
Du bout de vos doigts
L’antre maléfique.

Insatiable.

Il ne faudrait pas.
De nouveau.
Jouer de nos mains.
Puis s’en retourner.
Sans m’avoir éteinte.
Sans m’avoir étreinte
Et puis retournée.

Sans quoi la souris
Avalera le chat
Contre toute attente.
Défiant les lois
De la nature.
Ce sera le désordre.
Le chaos.
L’infini.
Et vous adorerez
Devenir ma proie.
Et glisser en moi
Dans ma gorge
Exquise.

Insatiable.

Il ne faudrait pas.
Il ne faudrait
Pas.

Extrait de « DeSirium tremens ».

En commande sur ce lien : http://editions-mutine.over-blog.com/article-vient-de-parai…
Possibilité de dédicace sur demande.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s