Arkel :  » Les parures du souvenir « 


je te donne l’anneau
où se troublent nos vies
demain sera dedans
tu porteras tes plus beaux bijoux
nue
je te marierai
sans dieu
ni diable
je baiserai ta main
pour scellement du serment
et nous repartirons
là où finit la terre
et où commence la mer
je te le jure

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s