Julie Ladret – Poésie – Cette nuit j’ai vu la mort

Cette nuit 
J’ai vu la mort
Se déconstruire 
S’ éparpiller
Se parceller
Se consteller
En moi, en bois de veine, en suie de lit
Et s’enraciner
Sur ce qui naît plus
Et germer
Dans mes meurtrissures
Et fleurir
Putréfiée de strates 
Je l’ai vue
Comme je m’effondre,
De mes yeux vu
Cette trouée des pupilles 
Noire par absence de chairs arables
Puis l’éveil a arraché le chiendent
D’un coup sec
Suivant la prescription du jour

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s