Les poetes du Cla : Nathalie Banasik / Maryse Fevre / Claude Sans


Des jours et des nuits

Il ya des jours où tout est gris,

des jours où le monde m’ennuie.

Maudite sois-tu loi de Murphy !

Il ya des nuits où tout est bleu,

Des nuits où je vis dans tes yeux

Béni sois-tu roi des chanceux !

Il y a des jours, il y a des nuits,

Et la roue tourne à l’infini.

Il paraît que c’est la vie !

Nathalie – Poésie en Stéphanie – 2006

Ferré, tu mens !!!

Avec le temps, tout ne s’en va pas

Y a des cicatrices qui restent là

Des blessures qui ne se ferment pas.

Quand l’amour a ciblé son corps

La flèche reste toujours en lui.

Toi que je cherchais sous la pluie

Je te cherche encore.

Avec le temps tout ne s’en va pas

Ta voix que j’entendais,

Je l’entends encore

Ton visage que j’adorais

Dans mon esprit il est encore,

Dans tes yeux je cherche l’or

Ma vie n’est pas un corridor.

Avec le temps tout ne s’en va pas

la fidélité n’est pas une terre de Pandore

Y a des traces du passé qui ne s’endort,

Du cri que je n’expectore,

Dans ma poitrine, il pousse encore.

Une victime n’est pas dans son tort :

On éponge, mais l’eau ne s’évapore.

Avec le temps tout ne s’en va pas

L’injustice persiste sans effort,

La violence garde tous ses droits.

Avec le temps on est toujours pris pour des cons

Et ça ne change pas.

Allo Ferré est-ce que tu mens encore ?

Maryse Fevre – Poésie en Stéphanie – 2006

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s