Poésie en Stéphanie – Edition 2010

Les sardines

Cinq sardines sont en deuil :
elle ont prdu leur mer,
cloitrées en maison d’accueil,
aux creux d’une boîte en fer.


Elles ont perdu la tête
enserrées comme des tuiles,
elles trempent leurs arêtes
sous le parfum d’un bain d’huile.

la nuit changeante s’attarde
sur un croissant de citron
sur la glaise de moutarde :
la tomate sur leur front.

Qu’on entrouvre votre grotte !
prenez l’air, bleutées sardines.
sur un coussin d’échalotes,
avec moi, ce soir…on dîne !

jacques bouchet

AURORALE

La lumière tisse le jour.
Le réveil aborde ses yeux
Dans le matin griffé d’azur…                             
L’oiseau chante dans la ramure
Ame fragile
Née dans l’embrasure de l’aube
– L’oiseau -Les buissons se gorgent d’amour,
Se gonflent aux confins des cieux,
Le vent égrène sa chanson…
Un enfant joue dans la maison
Ame orpheline
Sur l’échiquier du temps
  – L’enfant –
les hommes sèment, alentour
Le blé vénéré des aïeux
Qui nous donnent le pain futur…

Une femme prie près du mur
Ame soumise
Au cadran de la vie
– La femme –
mais la nuit rôde dans la cour,
Le soir avance d’un pas vieux :
La lune hurlant à l’horizon…

L’étoile ose son dernier pion
Ame de feu
sur le halo du ciel
 – L’étoile –

Anne-Chantal Berger

Tours d’ivoire

Tours
Tours d’ivoire
Tours de guet
Refuges et observatoires
Qui enferment et libèrent
A la fois.
Donjons
Où l’on s’isole
D’où l’on accueille
Ou bien rejette.
Sentinelles
Sur les chemins de l’histoire
Toujours plus vides et plus vibrantes                       
Du souffle de l’homme
De la souffrance et
De son espérance
Face à l’enigme
De la vie.

Jacqueline Wintzer

M I R L I T O N

J’écris des vers de mirliton
Ça fait valser les mirlitaires
Çà fait rêver les mirdinettes
Et c’est plaisant aux mirlitants

Je minaude du mirliton
Ça resplendit les miladys
Çà fait pleurer les mijaurées
et fait fleurir les pissenlits

Je mijote le mirliton
Ça contrarie les mitoyens
A mi-parcours, à mi-chemin
Des mi-figues des mi-raisins

Je gigote du mirliton
Ça peut flatter les ministrables
Faire chanter les ménestrels
Et espérer les misérables

Je milite du mirliton
Ça fait danser les militaires
Ça fait rêver les midinettes
Et c’est plaisant aux mécréants

 Alex Chazal – Poésie en stéphanie –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s