Textes et poèmes de l’Atelier d’Ecriture

Rimes en « ote « 


La petite Charlotte, ma pauvre fillotte, tout juste sortie de la grotte des Grabottes, les cheveux qui frisottent aux vents mauvais, se faufile dans la gargotte, des plus mal famées.
Il lui est malaisé de se frayer un chemin entre les gueules cassées des clients, pour la plupart sans culotte, et autres Zélotes de la commune qui se plaisent à murmurer, de peur que l’on entende ce qu’ils complotent.
Elle escamote toutes ces mains iscariotes, sans gêne qui la pelotent, surtout celles de ces sans-papiers chypriotes, turcs ou bien grecs.
Ça gigote pas mal, toute cette faune polyglotte virevolte sur des fredaines vieillottes.
Là ça tape la belote ou bien ça mange la bonne popote à base de cancoillotte, d’autres finissent à peine leur compote.
Les chochottes chipotent sur les thèses d’Aristote, pendant que des falotes trinquent à coup de gibelotte.
Elle ne désire aucunement, à cette heure tardive et festive se laisser introniser impunément telle une mascotte des bas-fonds. En sa qualité de patriote, elle riposte aux moindres insinuations qui, pourtant, dépotent le moindre despote en mal de salive pour sa glotte.
On ergote beaucoup sur sa présence en pareil endroit, qui vous procure bassement la bougeotte, surtout celle des intentions purement idiotes,où s’agitent les menottes de sales besognes.
Pour elle, un seul objet de désir, rejoindre les chiottes, afin qu’elle pissotte toute cette flotte d’urine accumulée.
Elle en est est toute pâlote.
Le besoin se fait pilote, elle virevolte entre les bigotes, les parigotes et autres rigolotes douces dingues de la carotte.

Elle grelotte de contention, certains plaisantins devinant son mal, pour l’anecdote, lui lancent une multitudes de capotes, et pour comble toutes anglaises, et d’autres jalouses des tonnes de papillotes, pour lui signifier son statut de petiote.
Tel Don Quichotte de la Mancha, elle poursuit sa quête.
Elle ne mégote pas à la tâche, son seul jackpot, qui la tarabiscote, c’est d’arriver sans encombre à la grotte d’aisance. Le simple fait de sa vue lui donne le courage d’une huguenote : elle se ravigote.
Elle grignote la distance restante et rabiote les derniers obstacles.
Telle un jolinote, elle pivote sur elle-même et sabote le code de la porte du Paradis des fiotes.
Elle sanglote de joie et se met à l’ouvrage de circonscrire ce qui la ballotte.
Plus de parlottes, la voici au secret de l’antre du para-crottes
Elle quitte prestement sa jupe-culotte, puis sa petite culotte, ainsi dévêtue elle semble être bien maigriotte, ça dénote face aux autres poulotes et autres boulottes de la gargote.
Elle chuchote,  » au dieu sabaote que c’est bon. »
Légère comme une pelote de plumes, elle sifflote, pour étouffer l’indice sonore qu’elle pissote abondamment.
Enfin libre, elle se refagote, regagne la salle de l’infamante gargote et telle une fille hot aux yeux de braises qui décalottent, elle lance à tous les ostrogoths et autres wisigoths,  » alors lequel d’entre vous voulait qu’on se bécote ? Hum ? « 
Voyant la détermination de la petite charlotte, ma petite fillote,tous ces adeptes de la vaine parlotte, toussotent en silence, de peur de prendre une bonne calotte, à la moindre bougeotte.
telle une reine victorieuse, elle glissote jusqu’à la porte et délaisse ses hôtes, soulagés de la voir prendre le large loin de leur côte.

Hacène Bouziane

Une vieille bigote
Un peu chochotte
Danse le fox-trot
Avec le père Don Quichotte.
Entre deux gavottes
Elle se rince la glotte
Au sirop de griotte
Avec un brin de rigote
Et un poil d’échalote.
Afflublée d’une charlotte
Et d’une jupe-culotte
Elle cahote et bougeotte
Comme une cocotte.

Nathalie Banasik

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s